bandeau du CRIDUP

Séminaires du CRIDUP

Les séminaires du CRIDUP favorisent les échanges entre l'ensemble de la communauté scientifique.

Le séminaire central

Le dispositif permettant d’assurer la formation à la recherche s’est renforcé ses dernières années grâce à l'ouverture du Master Expertise en sciences de la population et à notre implication dans l'École HED depuis sa création en 2018. Le CRIDUP est également coorganisateur du Réseau de formation doctorale en démographie (Resodemo) adossé au labex Ipops.


Le séminaire mensuel du CRIDUP est un élément essentiel à la vie de notre unité destiné au niveau doctorat. Il accompagne les doctorants dans leurs activités de recherche, en apportant des compléments sur les méthodes de recherche, en donnant les clés de la diffusion des résultats, en préparant à l'insertion professionnelle. Coordonné par la directrice adjointe du CRIDUP, ce séminaire est l'occasion de présenter et discuter les travaux des doctorants ou doctorantes et des autres membres du laboratoire.

  • Le programme du Séminaire doctoral 2023-2024

    Le séminaire a lieu en salle 5.122 du bâtiment de recherche sud, sur le campus Condorcet.
    Au premier semestre, il se tient le jeudi de 9h30 à 11h.
    Au deuxième semestre, il a lieu le mercredi de 9h30 à 11h.


    Les présentations durent 30 minutes et sont suivies de 30 minutes de discussion.

    Chaque séance se déploie en deux temps :

    Elle débute par une présentation d’un travail en démographie et sciences de la population, en cours ou récemment publiés. La discussion est préparée par un membre du laboratoire (noms précisés ultérieurement) puis collective.

    Elle se focalise ensuite sur un aspect de la professionnalisation dans la recherche, en fonction des besoins des doctorant·es (réaliser un poster, une communication avec un support de présentation, soumettre un article, postuler comme ATER, etc.).

    Jeudi 5 octobre 2023 - Présentation des sujets de thèse des nouvelles doctorantes :
    Amandine Couraud, Les femmes en situations de handicap face aux violences de genre ;
    Lucile Basse, Les enfants confiés à un proche au prisme de l’enquête annuelle de recensement

    Jeudi 9 novembre 2023 - Tania Lejbowicz, Mobiliser des « configurations de sexualité » pour comprendre les parcours de femmes victimes de violences sexuelles

    Jeudi 7 décembre 2023 - Ladeu Tokpa, La santé des hommes migrants africains subsahariens en France. Parcours migratoires, expériences de précarités et accès aux soins. Une ethnographie des PASS d’Île-de-France. Pré-soutenance de thèse

    Mercredi 7 février 2024 - Ilgi Bozdag, Un provisoire qui dure: l'effet genré du déplacement forcé sur la fécondité et la vulnérabilité des Syrien.ne.s en Turquie et dans les pays voisins. Post-soutenance de thèse

    Mercredi 6 mars 2024 - Michal Raz, Définir, dénombrer et visibiliser les variations intersexes
    https://www.ined.fr/en/publications/editions/methodes-savoirs/minorites-de-genre-et-de-sexualite/

    Mercredi 3 avril 2024 - Koki Kaï, Politique matrimoniale au Japon

    Mercredi 15 mai 2024 - Guerschom Mugisho, Impact des conflits et des violences sexuelles sur la fécondité dans les pays des grands-lacs

    Mercredi 19 juin 2024 - Hadrien Guichard, La fabrique des inégalités sociales de santé mentale. Une approche par les trajectoires suicidaires.

Séminaire – Penser Les Suicides : approches critiques de la mort volontaire en sciences sociales

Thématique sociologique classique, le suicide ne finit pas d’interroger tant ses causes profondes paraissent encore inintelligibles. Plus d’un siècle après l’ouvrage fondateur de Durkheim, nous souhaitons affirmer la pertinence du point de vue sociologique afin de comprendre ce phénomène aussi obscur et intime soit-il. Avec la volonté de rendre compte de l’impact des facteurs sociaux, la discussion autour des différentes interprétations de ce fait social est souhaitée. Ainsi, ce séminaire s’intéresse à l’actualité des recherches en sciences sociales autour du problème du suicide. Il s’agit d'une activité scientifique qui vise à créer un espace qui rassemble les nouvelles manières de penser la mort volontaire depuis les présentations des apports théoriques, méthodologiques et empiriques récents de la discipline. Le suicide comme champ de recherche montre, une fois encore, ses contributions fécondes à la sociologie ; mettant en exergue des débats épistémologiques issus de la théorie classique (de Durkheim à Halbwachs en passant par Baechler), des manières inédites d’interpréter la mort volontaire (considérant l’approche critique) et à partir de méthodologies mixtes (depuis la sociologie de la prévention, des conduites suicidaires et à l’aide d’enquêtes qualitatives). En résumé, les théories sociologiques du suicide tout comme ses étiologies, ses institutions, ses cadres sociaux ainsi que ses variables seront ici discutées. Enfin, en réunissant les chercheuses et les chercheurs de cet objet classique, nous souhaitons vivement participer à la mise en place d’un lieu inclusif d’échange et de réflexion (ouvert aux chercheurs et chercheuses en sciences humaines, mais également aux praticien-ne-s et suicidant-e-s envieux et envieuses de témoigner ou d’appréhender les origines et les dynamiques du phénomène).

  • Le programme

    29 février 2024, Suicide au travail, Nawress Brahmi, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne (IDHES), et Marguerite Trabut, UVSQ (CESDIP), Paris Saclay

    28 mars 2024, Violences de genre et suicide, Laurence Lamarche, Passages, Université Bordeaux Montaigne et Claire Scodellaro,Paris 1 Panthéon Sorbonne (CRIDUP)

    30 mai 2024, Culture, gender and suicide : A paradigm shift, Silvia Sara Canetto, Psychology Department, Colorado State University, États-Unis

    4 juillet 2024, Défis et nouveautés méthodologiques, Lauréna Toupet, TETRAS – Université de Lorraine et Romain Daviere, Sorbonne Université (GEMASS)

    Comité d’organisation :
    Romain Daviere, doctorant, Sorbonne Université, GEMASS
    Angeliki Drongiti, post-doctorante, IMT Atlantique Nantes - Lemna, Cresppa-CSU
    Hadrien Guichard, doctorant, Paris 1 Panthéon Sorbonne, CRIDUP/ONS

    Inscription gratuite mais obligatoire : seminairepls@gmail.com

    Programme du séminaire Penser les suicides

Séminaire – LGBTI studies : care, soin et santé

Ce séminaire, organisé par des doctorant·es et post-doctorant·es du Campus Condorcet, ambitionne de renouveler les approches sur les questions de santé LGBT, en décloisonnant les objets d’études souvent polarisés par les approches et les méthodes de la santé publique. Si les bénéfices de ces approches ont été considérables, les enjeux de santé et de soin des populations LGBTI excèdent cependant largement le champ de la santé sexuelle stricto sensu : santé mentale, cancer, santé reproductive, vieillissement, handicap sont ainsi autant de thèmes que ce séminaire se propose d’explorer. Ce séminaire vise ainsi à croiser les approches et à visibiliser les recherches récentes qui renouvellent les savoirs sur les pratiques sanitaires et préventives des minorités sexuelles.

  • Le programme

    Programme du séminaire jeunes chercheur.es "LGBTI studies : care, soin et santé”, qui aura lieu tous les mois sur le Campus Condorcet.

    Séance 1 : Lundi 29 novembre 2021, de 17h à 18h30, salle 5.122, Bâtiment de Recherche Sud

    Isaora Rivierez : “L’accompagnement communautaire contraint. Une étude ethnographique du travail associatif de prévention du VIH/sida en Ile-de-France et en Outre-mer

    Séance 2 : Vendredi 10 décembre 2021, de 17h à 18h30, salle 5.023, Bâtiment de Recherche Sud

    Mona Le Bris et Lydie Porée : “Le groupe santé lesbienne aux temps du sida (1986-1993) : les mobilisations lesbiennes en tension entre mouvement féministe et luttes homosexuelles

    Séance 3 : Vendredi 11 février 2022, de 17h à 18h30, salle 5.122, Bâtiment de Recherche Sud

    Xavier Mabire et Suzanne Robin-Radier : “Trajectoires du soin de 13 professionnel·le·s de santé engagé·e·s dans l’accompagnement de personnes transmasculines

    Clark Pignedoli : “Repenser l’accompagnement en santé au prisme de la recherche Personnes trans et PrEP

    Séance 4 : Vendredi 11 mars 2022, de 17h à 18h30, salle 5.122, Bâtiment de Recherche Sud

    Michal Raz : “La fabrique des normes sexuelles : comment la médecine de l’intersexuation produit la différence des sexes ?

    Séance 5 : Vendredi 15 avril 2022, de 17h à 18h30, salle 5.122, Bâtiment de Recherche Sud

    Camille Frémont : “Vie quotidienne des mères lesbiennes en contexte homophobe

    Séance 6 : Vendredi 13 mai 2022, de 17h à 18h30, salle 5.122, Bâtiment de Recherche Sud

    Damien Trawalé : “Les ambivalences de l’injonction à la santé sexuelle en milieu communautaire : le cas des HSH afro-caribéens

    ► Pour plus d’informations : https://lgbtisante.hypotheses.org/